Une lecture critique de "Aware Parenting" (Aletha Solther)

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Une lecture critique de "Aware Parenting" (Aletha Solther) - Page 2 Empty Re: Une lecture critique de "Aware Parenting" (Aletha Solther)

Message par Ale le Mar 02 Aoû 2011, 10:23

mizette a écrit:
Choupette a écrit:Moi aussi ça me met mal à l'aise le fait que ce soit "dangereux" de dire certaines choses! Ou bien le fait de le dire ici c'est correct parce qu'ici on est en mesure de faire la part des choses mais qu'ailleurs certaines ne le seraient pas....

D'ailleurs je ne sais pas si toutes les utilisatrices seraient capable de faire la part des choses. Pour la bonne raison qu'il y en a surement qui lisent mais ne postent jamais, donc on ne les connais pas.

Mais c'est leur job à elles d'apprendre à faire la part des choses !

Et ça s'apprend au contact de personnes qui n'ont pas peur de les dire, justement, les choses, sans agenda derrière (je vais pas dire ça, les gens pourraient mal me comprendre et je ne veux pas que mon message soit mal interprété, etc.). On apprend le sens critique au contact de gens qui en font preuve, et inversement, on ne l'apprend pas quand on fait juste assimiler les instructions des autres sous prétexte que ce sont les bonnes. Ça, ça veut juste dire qu'on aura tendance à obéir, à faire ce qu'on nous dit, et qu'on pourra se faire convaincre par n'importe qui : Sears, Newman, Solther, Faber, Mazlitch, Aldort, Montessori, Steiner, Langevin, etc. On peut pas se passer de son jugement, peu importe qui on lit.
Ale
Ale

Messages : 1258
Date d'inscription : 02/01/2010
Age : 35
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Une lecture critique de "Aware Parenting" (Aletha Solther) - Page 2 Empty Re: Une lecture critique de "Aware Parenting" (Aletha Solther)

Message par Manik le Mar 02 Aoû 2011, 10:27

Ah et j'oubliais... Selon moi, si les enfants qui pleurent "sans fin" sont bien entourés et réconfortés dans les bras de papa, maman. Ils le savent et ils le sentent.. Je ne crois pas que le cerveau enregistre alors cette situation comme un état de panique qui pourrait mener l'enfant à des traumatismes plus tard. Les enfants qui sont laissés seuls à pleurer, car le parent ce sent dépasser, là il peut y avoir des répercussions... Mais si on est là, sans obtenir de résultat, mais qu'on reste calme, en équilibre, en harmonie et dans l'amour, cette situation passera comme dans du beurre.

POur éviter cela, il faudrait être plus actifs sur la prévention, simplement. Les enfants apprennent et comprennent de nouvelles choses chaque jour.. du jour au lendemain sa réaction envers une chose ou une situation peut changer.
Manik
Manik

Messages : 414
Date d'inscription : 26/07/2011
Age : 32
Localisation : Laval

Revenir en haut Aller en bas

Une lecture critique de "Aware Parenting" (Aletha Solther) - Page 2 Empty Re: Une lecture critique de "Aware Parenting" (Aletha Solther)

Message par Legatia le Mar 02 Aoû 2011, 12:14

Je suis d'accord avec Manik!

Les seules fois où je m'approche du crying in arms, c'est si Clémentine est en crise et que je ne peux vraiment rien y faire. Mais encore là, il y a souvent une main qui caresse ses cheveux ou bien je la berce et je lui parle toujours le plus doucement possible... Et encore là, c'est tout récent, ça n'arrive pratiquement que quand elle veut faire quelque chose et qu'elle n'est pas encore capable de faire ou que c'est trop dangereux(genre marcher dans un autobus en mouvement alors qu'elle a encore besoin qu'on la tienne...). J'ai bien de la misère avec le crying in arms pour un tout petit bébé...
Legatia
Legatia

Messages : 376
Date d'inscription : 12/09/2010
Age : 32
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Une lecture critique de "Aware Parenting" (Aletha Solther) - Page 2 Empty Re: Une lecture critique de "Aware Parenting" (Aletha Solther)

Message par Ale le Mar 02 Aoû 2011, 12:45

Dans le fond je sais sûrement pas c'est quoi, crying in arms... T'es supposée rien faire du tout ? Euh... En fait c'est comme je vous dit, les seules fois où j'ai dû accepter que je pouvais rien faire pour arrêter les pleurs, j'étais quand même rendue topless dans le lit en position foetale, avec un bébé en couche de blotti dans mon creux...

J'y repensais tantôt aussi et j'en viens à la conclusion que non, pleurer n'est probablement pas un besoin naturel des bébés, mais il est fort possible que chez certains individus, il en vienne à l'existence à cause de l'environnement dénaturé. Mais c'est pas parce que l'enfant a parfois besoin de pleurer qu'il a besoin de pleurer seul, dans les bras immobiles de sa mère, son père ou sa gardienne. Anyways, WTF un mode d'emploi sur la façon dont il serait sain ou pas sain de gérer les pleurs.
Ale
Ale

Messages : 1258
Date d'inscription : 02/01/2010
Age : 35
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Une lecture critique de "Aware Parenting" (Aletha Solther) - Page 2 Empty Re: Une lecture critique de "Aware Parenting" (Aletha Solther)

Message par Invité le Mar 02 Aoû 2011, 12:59

Ale a écrit:
mizette a écrit:
Choupette a écrit:Moi aussi ça me met mal à l'aise le fait que ce soit "dangereux" de dire certaines choses! Ou bien le fait de le dire ici c'est correct parce qu'ici on est en mesure de faire la part des choses mais qu'ailleurs certaines ne le seraient pas....

D'ailleurs je ne sais pas si toutes les utilisatrices seraient capable de faire la part des choses. Pour la bonne raison qu'il y en a surement qui lisent mais ne postent jamais, donc on ne les connais pas.

Mais c'est leur job à elles d'apprendre à faire la part des choses !

Et ça s'apprend au contact de personnes qui n'ont pas peur de les dire, justement, les choses, sans agenda derrière (je vais pas dire ça, les gens pourraient mal me comprendre et je ne veux pas que mon message soit mal interprété, etc.). On apprend le sens critique au contact de gens qui en font preuve, et inversement, on ne l'apprend pas quand on fait juste assimiler les instructions des autres sous prétexte que ce sont les bonnes. Ça, ça veut juste dire qu'on aura tendance à obéir, à faire ce qu'on nous dit, et qu'on pourra se faire convaincre par n'importe qui : Sears, Newman, Solther, Faber, Mazlitch, Aldort, Montessori, Steiner, Langevin, etc. On peut pas se passer de son jugement, peu importe qui on lit.

Ouai j'avoue que c'est vrai. Ça veut dire aussi que si la personne ne fait pas la part des choses alors tant pis pour elle? c'est dommage aussi non? Je veux dire dans le sens où lorsqu'on se retrouve sur un forum c'est aussi pour "prendre" des conseils car on se sent démunie (peut être moins à même de faire la part des choses?). C'est quand même assez different de croiser une personne dans la vie qui nous dit un truc lambda et de faire preuve de sens critique, tsai comme on le ferait dans une discussion autour d'une bierre?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une lecture critique de "Aware Parenting" (Aletha Solther) - Page 2 Empty Re: Une lecture critique de "Aware Parenting" (Aletha Solther)

Message par mpsto le Mar 02 Aoû 2011, 13:05

Par rapport aux pleurs en général... Je me rends compte que dans ma vie d'adulte, pleurer un peu suite à une émotion, ça fait du bien. Mais les quelques fois où moi, comme adulte, j'ai eu des pleurs incontrôlables, j'ai trouvé ça extrêmement douloureux. Crampes, hyperventilation, mal de tête, etc.

J'y vais donc dans le sens d'Ale, j'essaierais tout pour ma fille, pour lui éviter cette douleur. Et je l'ai fait aussi toute nue dans le lit avec le sein de disponible. C'est généralement ce qui la calmait dans ces moments là.
mpsto
mpsto

Messages : 1137
Date d'inscription : 14/12/2009

http://blog.mamanandco.fr/mpsto/

Revenir en haut Aller en bas

Une lecture critique de "Aware Parenting" (Aletha Solther) - Page 2 Empty Re: Une lecture critique de "Aware Parenting" (Aletha Solther)

Message par Adara le Mar 02 Aoû 2011, 13:07

Ce que Ale dit me rejoins bien.
Je ne dois pas vraiment comprendre ce qu'est le cry in arms, car si nous sommes supposé ne rien faire du tout, pourquoi est-il correcte de rassurer le bébé en le regardant tendrement et avec des paroles d'amour, mais pas de le caresser, de lui tapoter les fesses ou de mettre le sein à disposition?
Adara
Adara

Messages : 313
Date d'inscription : 01/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Une lecture critique de "Aware Parenting" (Aletha Solther) - Page 2 Empty Re: Une lecture critique de "Aware Parenting" (Aletha Solther)

Message par Invité le Mar 02 Aoû 2011, 13:09

Manik a écrit:Ah et j'oubliais... Selon moi, si les enfants qui pleurent "sans fin" sont bien entourés et réconfortés dans les bras de papa, maman. Ils le savent et ils le sentent.. Je ne crois pas que le cerveau enregistre alors cette situation comme un état de panique qui pourrait mener l'enfant à des traumatismes plus tard. Les enfants qui sont laissés seuls à pleurer, car le parent ce sent dépasser, là il peut y avoir des répercussions... Mais si on est là, sans obtenir de résultat, mais qu'on reste calme, en équilibre, en harmonie et dans l'amour, cette situation passera comme dans du beurre.

POur éviter cela, il faudrait être plus actifs sur la prévention, simplement. Les enfants apprennent et comprennent de nouvelles choses chaque jour.. du jour au lendemain sa réaction envers une chose ou une situation peut changer.

Je trouve que lorsque on est avec son enfant qui pleure sans fin, veut veut pas on est déjà dépasse car sinon on aurait trouvé la solution pour qu'il ne pleure pas (puisque laisser pleurer de façon proximale viendrait après avoir tout essayé pour calmer le bébé). Je ne crois pas qu'aucune maman se sente à l'aise avec son bébé qui pleure sans fin à moins d'être ultra détachée de son bébé au sens littéral du terme.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une lecture critique de "Aware Parenting" (Aletha Solther) - Page 2 Empty Re: Une lecture critique de "Aware Parenting" (Aletha Solther)

Message par mpsto le Mar 02 Aoû 2011, 13:10

Je pense que d'accepter qu'on a été trop loin pour nos bébés, qu'il ne reste que le contact primitif d'un peau à peau dans le lit ou dans le bain, de se donner à 100% pour eux à ce moment là, c'est ce qu'on peut faire de mieux.

Et je pense que je vais aller lire sur le cry in arms pour comprendre la différence.
mpsto
mpsto

Messages : 1137
Date d'inscription : 14/12/2009

http://blog.mamanandco.fr/mpsto/

Revenir en haut Aller en bas

Une lecture critique de "Aware Parenting" (Aletha Solther) - Page 2 Empty Re: Une lecture critique de "Aware Parenting" (Aletha Solther)

Message par Invité le Mar 02 Aoû 2011, 13:18

Ale a écrit:Dans le fond je sais sûrement pas c'est quoi, crying in arms... T'es supposée rien faire du tout ? Euh... En fait c'est comme je vous dit, les seules fois où j'ai dû accepter que je pouvais rien faire pour arrêter les pleurs, j'étais quand même rendue topless dans le lit en position foetale, avec un bébé en couche de blotti dans mon creux...
Ça n'a quand même rien à voir avec tenir la main de son enfant ou lui flater la joue en le regardant avec empathie (???). C'est hyper vicéral ta réaction là I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une lecture critique de "Aware Parenting" (Aletha Solther) - Page 2 Empty Re: Une lecture critique de "Aware Parenting" (Aletha Solther)

Message par mpsto le Mar 02 Aoû 2011, 13:20

"To implement the crying-in-arms approach, the first thing to do when your baby cries is to look for all possible needs. When all immediate needs are filled and your baby is still crying, even though you are holding her lovingly in your arms, a helpful response is to continue holding her while trying to relax. This is not the time to continue searching frantically for one remedy after another to stop the crying. Take your baby to a peaceful room and hold her calmly in a position that is comfortable for both of you. Look into her eyes and talk to her gently and reassuringly while expressing the deep love you have for her. Try to surrender to her need to release stress through crying, and listen respectfully to what she is "telling" you.37, 38 Your baby will probably welcome the opportunity to have a good cry."

http://www.awareparenting.com/comfort.htm


Je pense que ce qui est dangereux, c'est que le message dit qu'il est normal et sain pour le bébé de se décharger en pleurant, et qu'on ne doit pas le laisser seul.

Je ne pense pas qu'un bébé soit programmé pour évacuer leur stress avec des épisodes de pleurs incontrôlables. Je ne crois pas qu'il faille simplement accepter la situation et accompagner bébé en le regardant dans les yeux et en lui parlant....

"The understanding is that babies don't cry. If they do - something is horribly wrong and must be done to rectify it immediately."
http://www.naturalchild.org/guest/claire_niala.html
mpsto
mpsto

Messages : 1137
Date d'inscription : 14/12/2009

http://blog.mamanandco.fr/mpsto/

Revenir en haut Aller en bas

Une lecture critique de "Aware Parenting" (Aletha Solther) - Page 2 Empty Re: Une lecture critique de "Aware Parenting" (Aletha Solther)

Message par Invité le Mar 02 Aoû 2011, 13:31

mpsto a écrit:
J'y vais donc dans le sens d'Ale, j'essaierais tout pour ma fille, pour lui éviter cette douleur. Et je l'ai fait aussi toute nue dans le lit avec le sein de disponible. C'est généralement ce qui la calmait dans ces moments là.

Ouai et je me demanderais pourquoi, si c'est le cas, mon enfant "refuse" le sein. En allant plus loin aussi qu'un "il a besoin de se décharger" mais plus dans un "qu'ai-je fais pour qu'on en arrive là". Pas que nos enfants soit uniquement la somme de ce qu'on fait/leur fait, mais dans le cas de grosse crise je ne crois pas que nous parents soyons exempt d'une faute. J'ai cette impression peut être fausse qu'on se "décharge" avec les pleurs de "décharge" Laughing

Bon je me relis et j'ai l'impression qu'on dit la même chose, enfin c'est pas très clair ce que je ressent par rapport à cette discussion. En fait je crois que je suis un peu perdue avec le sujet, ce qu'il sous entend, et nos interventions...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une lecture critique de "Aware Parenting" (Aletha Solther) - Page 2 Empty Re: Une lecture critique de "Aware Parenting" (Aletha Solther)

Message par Choupette le Mar 02 Aoû 2011, 13:35

Ok mais on est toutes d'accord ou presque pour dire que notre/nos enfants on déjà vécu des périodes de pleurs incontrolables, peu importe la raison. Après avoir essayé le sein, pipi, caca, bain, peau-à-peau, il me semble à moi qu'il ne reste plus grand chose que le cry-in-arms non? En réoffrant le sein en continuant d'accompagner et d'essayer d'apaiser, mais j'ai l'impression que l'idée derrière le cry-in-arms c'est de rester calme non?

"The understanding is that babies don't cry. If they do - something is horribly wrong and must be done to rectify it immediately."

Perso si j'étais une nouvelle maman ce genre de phrase me ferait paniquer! "Horribly wrong"!!! Mon enfant vit qqch de terrible, je lui offre le sein il n'en veut pas, peau-à-peau, ça marche pas non plus, l'enfant est tjs en pleur, encore le sein, ça marche tjs pas? Je dois rectifier la situation immediatement qu'il est écrit dans le livre!! Mais qu'est-ce que je fais????? Je panique!! Ce qui je pense, n'aide en rien à apaiser bébé!



Choupette

Messages : 224
Date d'inscription : 13/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Une lecture critique de "Aware Parenting" (Aletha Solther) - Page 2 Empty Re: Une lecture critique de "Aware Parenting" (Aletha Solther)

Message par Invité le Mar 02 Aoû 2011, 13:38

mpsto a écrit:
"The understanding is that babies don't cry. If they do - something is horribly wrong and must be done to rectify it immediately."
http://www.naturalchild.org/guest/claire_niala.html

Aussi parfois on se demande ce qui à merdé dans notre façon de faire, mettons une épicerie qui a sur-stimulé etc, c'est surement le cas. Parfois aussi on arrive pas à rectifier le tir immédiatement car le problème il est "de fond" du genre comment je fais avec mon bébé en général, et là c'est pas mal plus dur de trouver accepter et rectifier la c******? C'est fichtrement dur je trouve!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une lecture critique de "Aware Parenting" (Aletha Solther) - Page 2 Empty Re: Une lecture critique de "Aware Parenting" (Aletha Solther)

Message par Choupette le Mar 02 Aoû 2011, 13:38

Oui une fois la crise apaisée il faut se questionner sur la cause de la crise, comment on aurait pu l'éviter, je suis d'accord avec ça.

Mais quand la crise est là, il faut la gérer, et j'y vais aussi dans le sens de Ale mais aussi comme Guenièvre l'a dit au début, Gégé, Ély, en accompagnant.

Choupette

Messages : 224
Date d'inscription : 13/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Une lecture critique de "Aware Parenting" (Aletha Solther) - Page 2 Empty Re: Une lecture critique de "Aware Parenting" (Aletha Solther)

Message par Ale le Mar 02 Aoû 2011, 13:42

Mizette, ça me fait penser à notre conversation sur les conversations de l'autre fois.. Depuis tantôt que je suis devant l'écran à essayer de trouver un angle pour vous répondre... Pas que j'assume pas mes propos, mais tu comprends... Je me sens un peu à côté de mes pompes.

Alors : je trouve que notre conversation n'est pas du tout dangereuse, au sens où la lectrice fantôme qui la lirait sans comprendre (et qui s'exposerait alors au danger de mal interpréter ce que je dis), ben ses enfants, ils sont peut-être mal barrés d'avance, pour des raisons autres que proximales. Bref, c'est limpide quand même. On admet que ça arrive qu'un bébé pleure sans fin, mais on trouve pas ça drôle pour autant. On peut juste pas cacher l'information de crainte qu'une fille vulnérable tombe sur nous et fasse des conneries. Et de toute façon, je me répète, mais jusqu'à quel niveau faudrait-il abaisser nos conversations pour rester accessibles ? Bon ok, switch à bitch OFF.

De toute façon sur le sujet l'article de Claire Diala résume fort bien mon idéal.

En tout cas Mizette, si t'as rien d,autre à faire que de traîner sur le forum, je t'inviterais bien dans mon backyard (et ça me ferait une raison de sortir dehors moi aussi).


Dernière édition par Ale le Mar 02 Aoû 2011, 13:51, édité 1 fois
Ale
Ale

Messages : 1258
Date d'inscription : 02/01/2010
Age : 35
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Une lecture critique de "Aware Parenting" (Aletha Solther) - Page 2 Empty Re: Une lecture critique de "Aware Parenting" (Aletha Solther)

Message par Invité le Mar 02 Aoû 2011, 13:49

HS : Ale! j'arrive après la sieste de coco deal?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une lecture critique de "Aware Parenting" (Aletha Solther) - Page 2 Empty Re: Une lecture critique de "Aware Parenting" (Aletha Solther)

Message par Ale le Mar 02 Aoû 2011, 13:51

OUAIS ! cheers
Ale
Ale

Messages : 1258
Date d'inscription : 02/01/2010
Age : 35
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Une lecture critique de "Aware Parenting" (Aletha Solther) - Page 2 Empty Re: Une lecture critique de "Aware Parenting" (Aletha Solther)

Message par Manik le Mar 02 Aoû 2011, 13:58

mizette a écrit:
Manik a écrit:Ah et j'oubliais... Selon moi, si les enfants qui pleurent "sans fin" sont bien entourés et réconfortés dans les bras de papa, maman. Ils le savent et ils le sentent.. Je ne crois pas que le cerveau enregistre alors cette situation comme un état de panique qui pourrait mener l'enfant à des traumatismes plus tard. Les enfants qui sont laissés seuls à pleurer, car le parent ce sent dépasser, là il peut y avoir des répercussions... Mais si on est là, sans obtenir de résultat, mais qu'on reste calme, en équilibre, en harmonie et dans l'amour, cette situation passera comme dans du beurre.

POur éviter cela, il faudrait être plus actifs sur la prévention, simplement. Les enfants apprennent et comprennent de nouvelles choses chaque jour.. du jour au lendemain sa réaction envers une chose ou une situation peut changer.

Je trouve que lorsque on est avec son enfant qui pleure sans fin, veut veut pas on est déjà dépasse car sinon on aurait trouvé la solution pour qu'il ne pleure pas (puisque laisser pleurer de façon proximale viendrait après avoir tout essayé pour calmer le bébé). Je ne crois pas qu'aucune maman se sente à l'aise avec son bébé qui pleure sans fin à moins d'être ultra détachée de son bébé au sens littéral du terme.

Non, j'arrive à faire les deux.. C'est simplement d'aborder la chose de façon positive... Il y a oui, une certaine adrénaline.. le hamster qui roule dans la tête pour trouver quelques choses.... mais si moi je panique, je stresse.. quel message je passerais à ma fille? (bon, je n'ai jamais vécu cela avec ma fille, mais mon beau-fils oui.) Ça ne veut pas dire qu'on aime moins ou qu'on est littéralement détaché de notre enfant.
J'offre à mon enfant mon réconfort et ma force.. Restez nous-même en équilibre est ce qui est le mieux à mon avis. C'est montré l'exemple, c'est de leur donner confiance en nous..

Comment se sentirait une victime si les secours arrivent et ils sont aussi paniqués et déséquilibré qu'elle?
Est-ce qu'un psychologue doit pleurer lorsque sa cliente lui raconte quelques choses de triste?
Est-ce qu'un médecin doit paniqué face à une patiente en état critique?

À mon avis, non.. Il y a une certaine adrénaline.. un sentiment d'urgence où il FAUT trouver une solution.. mais est-ce qu'on doit perdre la tête? non.
`
Toujours selon mon avis, un enfant s'épanouit dans une ambiance sécuritaire, confortable et d'amour. Si on flanche lorsque notre enfant vit une détresse qu'on ne connait pas la provenance, on vient de lui enlever le côté sécuritaire et confortable.

J'ai énormément appris avec mon beau-fils, il me fait énormément grandir et il me force à réfléchir. Sa mère l'aime énormément, mais elle ne lui offre pas de sécurité et de confiance.. Mon beau-fils a été hypothéqué sur plusieurs aspects à cause de cela.. et nous en remarquons les conséquences aujourd'hui.
JE vous parle de ce qui m'a réussi avec mon beau-fils.. Lorsque je suis arrivée dans sa vie, j'ai vite remarqué qu'il recevait énormément d'amour.. avec des je t'aime, des calins, des bizoux, des cadeaux.. mais pas de sécurité, pas de constance, pas de confiance..
Je lui ai alors donné ce qu'il avait besoin.. sécurité, constance et confiance.. C'est une relation longue a s'établir.. Je ne voulais pas être la belle-mère qui "achète" le petit garçon avec des choses "faciles" qui sont dénudés de sens lorsqu'ils sont donnés trop tôt dans une relation.
Tandis que mon conjoint me laissait faire, sa mère poussait son nouveau chum à être affectueux avec son fils.. Et aujourd'hui.. mon beau-fils n'aime pas du tout son beau-père.
À longterme.. il est venu de lui-même me faire des calins.. me dire des "je t'aime comme ma maman", me dire des "j'avais hâte de te revoir".. Il m'a même demandé s'il pouvait m'appeler maman.
Nous sommes heureux.

Et j'applique cela dans tous les facettes de ma vie.. s'il fallait que je pleure pour mon chien rescue qui a été battu, maltraité, sous-alimenter, jamais il aurait été comme il est aujourd'hui.
Être stressée et déséquilibrée dans mon métier, ça ne pardonne pas. J'ai énormément évolué et grandi grâce aux animaux, surtout aux chiens et aux chevaux.
Il est dangereux pour notre sécurité, d'être strssée, tendue et en déséquilibre face à un animal.. et encore plus face à un animal aussi déséquilibré.

Je compare beaucoup avec les animaux.. car ils sont vrais, authentiques et très proches de leurs instincts.. ils ne communiquent pas par la parole.
Et au fond, bien caché, on a cela nous aussi....
Manik
Manik

Messages : 414
Date d'inscription : 26/07/2011
Age : 32
Localisation : Laval

Revenir en haut Aller en bas

Une lecture critique de "Aware Parenting" (Aletha Solther) - Page 2 Empty Re: Une lecture critique de "Aware Parenting" (Aletha Solther)

Message par Ale le Mar 02 Aoû 2011, 14:01

Manik, j'adore ton message. Il me rejoint beaucoup. Tu fais quel métier au juste ?
Ale
Ale

Messages : 1258
Date d'inscription : 02/01/2010
Age : 35
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Une lecture critique de "Aware Parenting" (Aletha Solther) - Page 2 Empty Re: Une lecture critique de "Aware Parenting" (Aletha Solther)

Message par Manik le Mar 02 Aoû 2011, 14:12

Euh.. de la magie?! hihi Quoiqu'on me dit souvent que je suis magicienne.

Plusieurs choses connexes aux chiens.
Je donne des cours "d'obéissance" ( que je n'aime pas ce mot!) Disons.. apprendre des trucs hihi
Je rétablie la communication entre l'humain et le chien
Je trouve des solutions aux problèmes de comportement et de communication.
Je fais du toilettage (côté fifille et maternel!)
J'entraîne les chiens en protection, en pistage et dépistage.
Je suis agente de sécurité avec mon pitou!

Et... euh.. en même temps d'apprendre que j'étais enceinte, j'ai reçu une offre d'emploi pour être douanière K9 à l'aéroport avec mon pitou..


Mais bon.. c'est un bagage... j'ai fait le choix d'être maman au foyer et dans le futur, faire l'école à la maison.. et d'être maman de mes 3 gros poilus.
Je ne peux rêver mieux !!
Manik
Manik

Messages : 414
Date d'inscription : 26/07/2011
Age : 32
Localisation : Laval

Revenir en haut Aller en bas

Une lecture critique de "Aware Parenting" (Aletha Solther) - Page 2 Empty Re: Une lecture critique de "Aware Parenting" (Aletha Solther)

Message par Choupette le Mar 02 Aoû 2011, 14:14

Très intéressant ton parcours Manik, très intéressant de te lire aussi! Smile

Choupette

Messages : 224
Date d'inscription : 13/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Une lecture critique de "Aware Parenting" (Aletha Solther) - Page 2 Empty Re: Une lecture critique de "Aware Parenting" (Aletha Solther)

Message par Guenièvre le Mar 02 Aoû 2011, 14:22

Je trouve que ces trois pages de discussion, bien que s'en allant dans toute sorte de direction, font ressortir des trucs intéressants. C'est pour ça entre autre que je trouve important de parler des méthodes, livres et autres avec lesquels on n'est pas tout à fait ou pas du tout d'accord. Parce que ça permet de clarifier pourquoi on n'est pas d'accord, dans quelle mesure, de faire ressortir ce qui dérange ou ce qui arrange. Voyez, l'article que j'ai mis en lien au début, je ne suis pas certaine que la plupart d'entre vous l'ont lu, mais son auteur était tout à fait sceptique par rapport à Solther et elle disait à peu près la même chose que nous au fond. C'est pourquoi j'ai mis en titre "une lecture critique"...

Concernant la culpabilité... Je ne pense pas que ce soit la culpabilité qui nous pousse à trouver des solutions. Moi, quand je me sens coupable, je ne me sens pas bien, j'ai envie d'oublier, de passer à autre chose, parce que ce sont des choses qui sont déjà passées qui me culpabilisent, des choses auxquelles je ne peux rien changer. Par exemple, je me sens coupable de ne pas avoir appelée ma soeur pour son anniversaire, too bad c'était le mois dernier, je n'y peux rien changer. Je préfère me responsabiliser par rapport à mes actions que de me culpabiliser: quand je suis responsable, je suis en contrôle, je peux faire quelque chose, je peux agir. Je suis dans le présent et non dans le passé. J'avoue être influencée en partie par ma lecture de Krishnamurti...

Cry-in-arms: la méthode officielle semble consister à ne rien faire du tout sauf regarder le bébé dans les yeux et le tenir dans ses bras. Ce n'est pas ce que j'ai fait ni ce que je ferais dans le futur. Je ne crois pas moi non plus à un besoin fondamental de pleurer des bébés. Je crois que les pleurs inconsolables sont causés par une situation stressante qui aurait pu être évitée, qui devrait être évitée à l'avenir. C'est clair pour moi que nos environnements sont trop stressant pour les bébés et qu'ils sont généralement sur-stimulés. J'en étais déjà consciente à la naissance de ma fille, mais il nous arrive tous de faire des erreurs ou de vivre des imprévus.
Guenièvre
Guenièvre

Messages : 936
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Montréal

http://www.liensmaternels.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Une lecture critique de "Aware Parenting" (Aletha Solther) - Page 2 Empty Re: Une lecture critique de "Aware Parenting" (Aletha Solther)

Message par Invité le Mar 02 Aoû 2011, 14:25

Pour moi, parler de pleurs de bébé n'est pas dangereux, ni tabou, ni non-proximal: tous les parents, qu'ils soient proximaux ou non, y font face à un moment ou à un autre et ne pas en parler ne démystifie pas la chose, ne permet ni à la maman, ni au bébé de mieux se sentir avec ça. Ce n'est pas parce qu'on en parle qu'on encourage les bébés à pleurer, au contraire.

Je ne suis ni "pro-solther", ni africaine... L'article de Claire Dialal, c'est beau, mais, êtes-vous déjà allé en afrique? Le mode de vie est très différent du notre, le rythme beaucoup plus lent, et le niveau de stress, beaucoup plus bas. Naître et grandir en Afrique, être imprégné de l'esprit, de la philosophie, des valeurs, c'est très différent de naître et vivre ici. Et à mon sens, certains éléments sont super là-bas, d'autres sont mieux ici. Alors on peut s'inspirer, mais pourquoi se comparer? Le fait de me sentir ultra mal d'avoir un bébé "intense" ou qui fait des coliques ne m'apporte aucune solution concrète.

Je crois qu'on est pas mal toutes d'accord sur le fait que l'on doive éviter le plus possible à nos bébés et enfants les stress menant à des pleurs incontrôlables. Mais, la vie étant ce qu'elle est, on a pas toujours toutes les réponses! C'est peut-être difficile à imaginer pour une maman qui a un bébé "cool", mais ça se peut des mamans proximales et bienveillantes qui ont à faire face à des pleurs intenses fréquents pendant une certaine période de temps.

Tout ce que j'ai remarqué, c'est que quand j'arrive à rester calme dans mes interventions plutôt qu'agitée et paniquée, les pleurs durent significativement moins longtemps. Ce n'est pas une question de faire, mais d'être, parce que mes interventions sont sensiblement les mêmes.

Et puis, il se peut très bien qu'il y ait quelques nuances dans nos façons d'intervenir et dans le tempérament de nos enfants, ce qui fait que cette conversation pourrait durer très longtemps je pense. Je crois qu'on se rejoint pas mal sur l'idée de fond.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une lecture critique de "Aware Parenting" (Aletha Solther) - Page 2 Empty Re: Une lecture critique de "Aware Parenting" (Aletha Solther)

Message par Invité le Mar 02 Aoû 2011, 14:29

Manik: ça me rejoint aussi beaucoup, ton témoignage! I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une lecture critique de "Aware Parenting" (Aletha Solther) - Page 2 Empty Re: Une lecture critique de "Aware Parenting" (Aletha Solther)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum