Sommeil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sommeil

Message par Invité le Ven 16 Sep 2011, 11:48

Toujours si vous me permettez, je mets ici les dernières interventions sur le sujet, pour pouvoir poursuivre la conversation au besoin:

Quinoa: Pour le sommeil je suis désolée mais moi je n'adhère pas au concept de laisser gérer totalement par l'enfant. J'ai lu tes textes tchinta et ce que cela a dit dans ma tête c'est que ce modèle ne fonctionnerait pas pour nous et surtout il ne m'attirait pas du tout. Est-ce que pour autant je brime mes enfants? Je ne le crois pas. Je crois que de donner de saines habitudes de sommeil est important ... toi tu crois autre chose (ou tu as une autre définition que moi d'habitude de sommeil). Nous sommes 2 personnes différentes qui avons des idées différentes sur ce point. est-ce que pour autant je brime mes enfants? peut-être que oui à tes yeux mais au mien non, je fais un choix en respect de mes valeurs et convictions. Et c'est peut-être cliché mais notre liberté s'arrête où commence celle des autres ... et si mes enfants se couchaient à l'heure qu'ils veulent, je serais brimée pcq MOI j'ai besoin de beaucoup de sommeil et que je me couche tôt ... Suis-je égoïste de faire ce choix? peut-être mais je pense que c'est mieux une maman en forme et de bonne humeur même si les enfants ne se sont pas couchés à l'heure qu'il voulait.

Il fut une époque où cette phrase ne me rejoignais pas (le besoin de sommeil vs l'humeur) mais j'ai a une certaine époque atteint ma limite et maintenant je sais que je dois aussi prendre soin de moi et pas juste de mes enfants (en reniant totalement mes besoins)

IsabelleV: Quinoa a écrit:Pour le sommeil je suis désolée mais moi je n'adhère pas au concept de laisser gérer totalement par l'enfant. J'ai lu tes textes tchinta et ce que cela a dit dans ma tête c'est que ce modèle ne fonctionnerait pas pour nous et surtout il ne m'attirait pas du tout. Est-ce que pour autant je brime mes enfants? Je ne le crois pas. Je crois que de donner de saines habitudes de sommeil est important ... toi tu crois autre chose (ou tu as une autre définition que moi d'habitude de sommeil).


Je pense ca aussi et moi non plus sourtout ce n'est pas quelque chose qui m'attire sourtout et nous aurons la contraite de l'école bientot. Donc oui parfois jes les brimes, faut pas se mentir, mais de la facon la moins traumatisante possible... et bien sur qu'une fois que les habitudes sont prises ca coule tout seul on a donc pas vraiment l'impression de forcer les choses.

Mais qui peux dire que l'autre réalité n'est pas saine si on ne la vit pas tout le temps ?

C'est clair que si Tchintcha part un post ou elle dit que ses filles semblent fatigués tout le temps et qu'elle ne sais plus quoi faire avec ca, je lui suggérerais de penser à réguler le sommeil un peu plus, peut-être que ca aiderais. Est-ce que tchin se sentirais insultée de ca ? J'espère que non.

Gege: En lisant le post sur le sommeil, entièrement kid-led, (demand euphoria) je me suis demandée: connaissant les rythmes naturels de mes enfants (que je connais bien entre autres parce que libéré des contraintes de l'école et du travail, j'aime laisser cette liberté être un peu plus l'été) si le sommeil ici était entièrement kid-led, ben il n'y aurait jamais de moments où toute la famille serions tous ensemble dans un état en forme et actif. Moi et mon fils ça serait le matin, ma grande fille le midi, mon chum le soir et ma dernière la nuit. Me semble qu'il est intéressant pour l'unité de ma famille de se mettre en phase (par exemple quand mon chum travaille de nuit il se revire de bord pour être avec nous durant les congés). Sinon, moi je tchokerais de fatigue d'accompagner les enfants différents dans leur individualité face au sommeil, cela ne pourrais pas toujours respecter la mienne.
En fait c'est peut-être aussi une idée totalement préconçue, mais j'aimerais vraiment savoir comment ça se pourrait chez nous.

Sinon, je préfère adapter doucement la routine pour que sans être restrictive sur une heure précise de coucher, "je m'arrange avec le gars des vues" pour qu'ils soient fatigués au bon moment dans notre routine, je ne les contrains pas à dormir car ils sont fatigués quand même.
Un genre finalement de CNV (oups désolée pour le gag reflex celles qui y sont allergiques )version sommeil. Non, les enfants n'y sont pas entièrement libres (je ne m'illusionne pas quand même) mais pas forcément contraints non plus.

Vous voyez ce que je veux dire? Est-ce que je manque simplement de modèle pour m'en faire une idée plus juste??

IsabelleV: gege : je crois tout simplement que quelqu'un qui choisi de kid-led complètement va faire tout plein de choix de vie en conséquence de ca.. comme faire moins d'enfants et ne pas travailler... ca prend la totale... c'est pas tout le monde que ca attire non plus tsé...

Gege: mais même en travaillant pas... faut ben dormir, quand même!! il faut donc avoir genre 2 enfants qui ont 6 ans d'écart? est-ce qie c'est à la portée d'un seul modèle familial?

cela dit je suis d<accord avec ton intervention.

IsabelleV: En effet c'est un problème.. sourtout si par exemple tu as un enfant couche tot et lève tot et un enfant couche tard...

Quinoa: Pour le baby-led sleeping je ne peux pas juger puisque je ne l'ai pas essayer mais je suis capable d'admettre que personnellement cela ne m'attire pas et que je vois mal comment je pourrais l'appliquer avec ma famille. Et quand j'avais seulement 2 enfants j'avais ce phénomène de ma fille qui s'endormait pour sa nuit vers 10-11 heures (ce qui m'épuisait terriblement pcq MOI je me serais couché vers 9 heures) et mon fils qui lui se levait vers 5 heures (ce qui était plus proche de mon rythme de sommeil à moi). Ajouter à cela une petite fille qui ne fait pas de sieste (ce que je respectais également) et bien le résultat donnait une maman hyper fatigué qui ne peut pas avoir les heures de sommeil dont elle a besoin ... J'ai pourtant tenu ce rythme un certain temps ... pcq justement je croyais respecter mes enfants mais je me suis rendue compte que c'est moi que je ne respectais pas là dedans ...

Ély: Chez nous on appelle ça humoristiquement du "damage control". Le manque de sommeil nous rend tous (dans ma famille) plus impatients et enclins à la colère. La colère est, à mes yeux, une forme de contrôle plus grande et plus blessante que d'amener tranquillement son enfant vers le sommeil lorsqu'on perçoit des signes de fatigue. Je crois que chaque famille intéressée à cheminer vers la liberté peut trouver sa formule qui lui permet de tendre vers celle-ci.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommeil

Message par Piff le Ven 16 Sep 2011, 15:20

Very Happy


Dernière édition par Élisa le Mer 30 Jan 2013, 01:24, édité 1 fois
avatar
Piff

Messages : 735
Date d'inscription : 10/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommeil

Message par Invité le Ven 16 Sep 2011, 15:25

Élisa: C'est parfait si ça fonctionne de cette façon chez vous.

J'aime mieux dire que tu le comprends à ta façon, et moi à la mienne. Respectons chacun notre façon de voir les choses.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommeil

Message par Piff le Ven 16 Sep 2011, 15:38

Very Happy


Dernière édition par Élisa le Mer 30 Jan 2013, 01:25, édité 1 fois
avatar
Piff

Messages : 735
Date d'inscription : 10/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommeil

Message par IsabelleV le Ven 16 Sep 2011, 16:36

Mais Élisa : tu a dit ce commentaire après que j'ai dit que si jamais mon garcon ne dort toujours pas alors que nous voulons aller nous coucher, je lui donnerais la consigne de rester à jouer tranquile dans son lit jusqu'a ce qu'il s'endorme et que j'irais me coucher...

Je ne comprend pas en quoi c'est du laxisme ? On parle d'un enfant de 4 ans plutot autonome et responsable...

Je veux pas m'obstiner, mais je ne le trouve pas le laxisme la dedans alors dit moi ???
avatar
IsabelleV

Messages : 2513
Date d'inscription : 12/12/2009
Age : 32
Localisation : Laurentides

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommeil

Message par Invité le Ven 16 Sep 2011, 16:46

Élisa a écrit:C'est pas une question de respect Ély, c'est une question de sujet, moi je parle de liberté vous vous parlez de laxisme et vous essayez dme faire comprendre que ça marche pas c'est sur on parle pas dla même chose, alors moi jvais continuer à essayer dme sortir du laxisme chez nous et jvais arrêter de pas vous respecter ici. Jsuis pas faché ni insulté ni rien là, mais j'ai pas l'énergie à mettre pour débattre.

Ben moi je dis que c'est ma vision de la liberté et que ce n'est pas du laxisme... Parfois, quand on a des visions différentes, et bien il n'y a pas vraiment de débat à avoir, chacun reste sur sa position. Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommeil

Message par Quinoa le Ven 16 Sep 2011, 17:43

Élisa : mais si tu ne m'explique pas ta vision comment je peux la comprendre?

Je comprends mieux avec ton exemple où lorsque vous êtes fatiguée votre fille va se coucher avec vous ... maintenant j'aimerais qu'on m'explique comment vous voyez la liberté dans les situations suivantes pour me permettre de comprendre ...

Votre temps de couple vous le trouvez où si votre fille se couche en même temps que vous?

Dans la situation que j'ai décrite plus haut où un des enfants se couche tard et l'autre se couche tôt on gère cela comment pour que tout le monde y trouve son compte?
avatar
Quinoa

Messages : 322
Date d'inscription : 16/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommeil

Message par Invité le Ven 16 Sep 2011, 21:31

À bien y penser, je suis pas trop du type débat, je suis plus du type réflexion. Ça me tente pu de penser en terme de "qui a raison, qui a tord". Je suis où je suis dans ma vie, je ne suis pas meilleure ni moins bonne qu'une autre, je fais de mon mieux à tous les jours (comme bien d'autres personnes ici j'ai l'impression).

Je réfléchis et je cherche à construire des idées et à faire un chemin avec des personnes qui ont la même ligne de pensée. C'est normal d'avoir plus d'affinités avec certaines personnes qu'avec d'autres, ça veut pas dire que les autres sont dans le champ, on se fait un chemin dans des directions différentes et c'est tout. C'est juste pas mal plus difficile de construire qqchose de solide quand on a pas les mêmes matériaux à la base.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommeil

Message par Quinoa le Ven 16 Sep 2011, 22:38

J'étais dans l'autobus tantôt et là je viens compléter ...

Je comprends ce que tu expliques Elisa si je regarde le type d'interaction avec mes 2 plus jeunes. Particulièrement celle de 3 ans et demi.

Dans certaines situations cet été on peut dire que oui les enfants étaient vraiment libre de choisir leur heure de coucher et de lever mais concrètement je me couchais tôt avec les 2 plus jeunes et mon chum plus tard avec les grands ... Par contre les levers aussi étaient décalés et ainsi beaucoup plus difficile de faire des activités en famille.

Ce qui m'avait particulièrement interpelé dans le texte de tchincha (dans l'autre post, le lien qu'elle avait mis) c'est l'exemple où l'enfant était réveillé en pleine nuit. Je vois mal comment gérer cela concrètement.
avatar
Quinoa

Messages : 322
Date d'inscription : 16/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommeil

Message par Invité le Dim 18 Sep 2011, 10:47

Je dis souvent que la liberté c'est un cheminement... Pour moi, c'est pas une façon de faire ou une attitude coulée dans le béton.

Un soir, Benjamin va être top shape, il va veiller, je le laisse aller. Le lendemain, il va se réveiller en forme, je vais l'être aussi, tout le monde est content, super.

Un autre soir, il va lutter contre le sommeil, il peut m'arriver de le laisser faire. Le lendemain, il se réveille bougonneux, si je suis fatiguée aussi, je vais être moins tolérante, on va entrer dans une forme de communication qui va ressembler plus à de la lutte de pouvoir qu'à la liberté. Je suis passée à côté de quelque chose.

Et pour moi, ben ça n'a rien de grave, ça fait partie du "deal". Je nous donne la liberté d'être dans l'apprentissage, de faire des erreurs, de se reprendre... Et je sens que plus ça va, plus on apprend à se comprendre, à communiquer et plus on se rapproche de qqchose qui ressemble à mes yeux à de la liberté. La liberté d'être ce qu'on est, ensemble. La liberté de mieux se connaître et de faire ce que l'on croit être le mieux pour nous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommeil

Message par Gege le Dim 18 Sep 2011, 22:29

Ély a écrit:

Un soir, Benjamin va être top shape, il va veiller, je le laisse aller. Le lendemain, il va se réveiller en forme, je vais l'être aussi, tout le monde est content, super.

Un autre soir, il va lutter contre le sommeil, il peut m'arriver de le laisser faire. Le lendemain, il se réveille bougonneux, si je suis fatiguée aussi, je vais être moins tolérante, on va entrer dans une forme de communication qui va ressembler plus à de la lutte de pouvoir qu'à la liberté. Je suis passée à côté de quelque chose.


Tu vois, moi quand je sais ou je sens que mon enfant lutte contre le sommeil (par opposition à la situation où MOI, j'ai envie qu'il/elle se couche, c'est bien différent...) et que je le laisse faire, même si je connais et en assume les conséquences possibles, je vois cela comme du laxisme. Je vois mon rôle comme de l'accompagner à trouver le sommeil en favorisant qu'il cesse de lutter.

La liberté, (dans le sens où je l'entends) en ce qui a trait au sommeil, c'est de respecter les rythmes de mon enfant. L'accompagner s'il est fatigué pour aller vers le sommeil, c'est de respecter qu'il est fatigué.
Toutefois c'est aussi de respecter qu'il n'est pas fatigué s'il ne l'est pas réellement.

Sinon, sérieux, comment "faire dormir" un enfant qui n'est pas fatigué?? Je ne verrais même pas comment y arriver. Un enfant pas fatigué ne dort pas!

Toutefois, dépendamment de l'âge et du tempérament de l'enfant l'inverse peut être vrai.

J'aurais l'impression de créer de la confusion chez mon enfant si des fois je respecte son rythme naturel et d'autres fois, pas.
avatar
Gege

Messages : 836
Date d'inscription : 08/11/2010
Age : 37
Localisation : Mont-Joli

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommeil

Message par Invité le Dim 18 Sep 2011, 23:13

Ce que je voulais dire, c'est que je crois que la liberté totale n'existe pas, que c'est un cheminement en vue d'atteindre qqchose qui ressemble à... Et que mon premier pas vers la liberté est d'accepter que je puisse faire des erreurs, apprendre, tout comme mes enfants ou mon amoureux.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommeil

Message par Manik le Sam 12 Nov 2011, 10:47

J'adore Ély, ta façon de penser. C'est très sage. Si jamais je venais à vivre la même chose que toi avec ma fille, je ferais comme toi.
Pour l'instant, ma fille aura bientôt 9 mois. Elle est née en février. Lorsque le soleil se couche de bonne heure, ma fille se couche de bonne heure 19h-19h30. Elle se lève à 5h00. J'aime moins, mais je respecte. Je me couche à 21h30-22h00, mais j'ai besoin de beaucoup de sommeil. En été, elle se couche vers 21h00.
À date, je la laisse faire. Mais je pense aussi comme Gege, lorsque je la vois fatiguée, mais pas assez pour s'endormir dans son lit, nous relaxons ensemble, jusqu'à ce que je la sente prête à aller s'endormir.
Je n'ai jamais forcé de sieste. C'est nouveau qu'elle en fasse de façon régulière et quasiment toujours à la même heure. (Elle court partout à 4 pattes, je peux bien comprendre sa fatigue! Un vrai lapin Energizer!)

Vers ces 6 mois (et ça durer jusqu'à 8 mois) Elle se réveillait une dizaine de fois par nuit.. J'étais brûlée. Je me levais et la berçait jusqu'à ce qu'elle se rendorme. Mais j'ai réalisé que je ne lui rendais pas service, car elle était bougonneuse dans la journée et au lieu de se réveiller en chantant et jouant dans son lit, elle pleurnichait. Est-ce que je devais lui laisser la liberté de se lever la nuit au détriment de son moral et du bien par ricochet?
Non seulement en la berçant, elle n'apprenait rien, mais je la fatiguais autant que moi aussi je me fatiguais.
J'ai remarqué que le début de ces épisodes avaient commencé avec sa capacité à se lever debout dans son lit. Tandis qu'avant, elle en n'étais pas capable, elle restait donc en position couchée et le prochain cycle de sommeil revenait et elle se rendormait d'elle-même.
Je l'ai observée et aidée pendant une semaine la nuit. Elle se levait dans son lit les yeux fermés et à force d'être debout, elle se réveillait et m'appelait.
Ma solution a été très simple, ne pas la laisser se rendre au stade de se réveiller et de m'appeler avec ses "mamamamamama". Dès que j'entendais du bruit venant de sa chambre, je me levais et je la recouchais. Elle ne s'en rendait même pas compte, elle se rendormait comme si rien n'était.
Maintenant, les seules fois qu'elle se met debout dans son lit la nuit, c'est pour boire. Ça s'est enregistré dans son inconscient de rester couchée pour que le sommeil revienne. Et ma petite s'est remise à chanter et jouer dans son lit à son réveil du matin... C'est si beau à entendre!

Elle avait simplement besoin d'outils pour gérer ce nouvel apprentissage (se mettre debout). Et ça c'est fait dans l'amour, elle s'en est pas consciemment rendue compte.


Pour mon beau-fils, nous ne pouvons tout simplement pas le laisser gérer son sommeil. Il a une heure de couché et une heure de levé. Puisqu'il est en garde partagée, nous devons dealer avec les habitudes de la mère. La mère est très laxiste là-dessus et disons-le : égoïste. Les soirs de semaine, elle va veillé chez des amies avec ses enfants. Donc il ne peut pas dormir lorsqu'il est fatigué puisqu'il est en visite. Donc, lorsqu'il vient faire sa semaine avec nous, il dort quasiment toute la fin de semaine pour récupérer. Il s'endort partout. Mais une fois arriver aux jours de la semaine d'école, il a son heure de dodo et de réveil.
Ce n'est pas discutable, il en a besoin ces notes scolaires sont nettement suppérieures lorsqu'il est avec nous, que lorsqu'il est avec sa mère et son attitude est meilleure. Il dort avec sa musique, alors s'il n'est pas fatigué à l'heure qu'il se couche, il peut tout de même relaxer afin de favoriser la venue du sommeil.

Les notes scolaires sont importantes pour nous, car elles sont avant tout importantes pour lui. Alors, nous lui donnons les outils et nous l'aidont dans ces but. Il est diagnostiqué TDAH et il refuse de redoubler une année scolaire. Il travaille très fort et nous sommes fiers de lui. Il sait pourquoi il se couche à cette heure-là, il sait pourquoi il a besoin de manger tel ou tel aliment. Nous lui expliquons tout, il est d'accord aussi. Sauf comme la plus part des enfants, il prend de bonnes résolutions, mais lorsqu'il arrive à devoir les appliquer, sur le coup ça ne lui fait pas son affaire. Mais par après, il comprend et nous dit même merci.


Nous avons notre petit bébé tout neuf, peut-être avec elle nous aurions pas besoin d'en faire autant qu'avec mon beau-fils.

Que vous soyez d'accord ou non avec ce qui se passe chez moi, ça ne me dérange pas. C'est ce qui fonctionne bien ici. Nous sommes des parents avec la notion de liberté, mais aussi de donner des outils. Nous aidons à prendre des décisions éclairées et nous l'aidons dans ces choix. Nous l'aidons tout le long dans les étapes de la prise de décisions et dans le "après". Nous ne pensons pas qu'un enfant est capable de gérer toutes les situations seul et de savoir en tout temps ce qui est le meilleur pour lui (il y a également bien trop d'influences extérieures qui viennent fausser les choses). Si un enfant avait toutes ces capacités, à notre avis, la nature aurait fait des bébés humains orphelins très tôt dans leur vie, puisqu'ils n'auraient pas besoin de parents. Au contraire, nous croyons que l'adolescence est le début du détachement et de l'envol. D'ici ce temps, l'enfant a besoin de nous.

À ce dont j'ai lu, un enfant serait capable vers 10 ans d'initer par eux-mêmes des raisonnements et des choix logiques. Ils ont donc besoin de nous très longtemps, comme guide, comme confidant, comme sécurité. Nous sommes donc des parents très expliquatifs des 2 côtés de la médaille.
Par exemple à Pâques, mon beau-fils voulait manger tout son lapin en chocolat (il était énorme!). On lui a expliqué que s'il le mangeait en petites parties, il en mangerait plus souvent, donc plus souvent le bon goût de chocolat et que après, il sera en forme pour continuer sa journée. S'il choisissait de tout le manger d'un coup, il allait trouver cela amusant et "cool" d'en manger beaucoup, une fois, mais après il aurat probablement avoir mal au ventre et ne plus être en mesure de bien continuer sa journée.
Résultat : il s'est pris tout un mal de ventre et il nous a dit : Ça été "cool" de tout le manger, mais pas assez "cool" pour le gros mal de ventre qui m'a empêché de faire plein de choses amusantes après.

Alors il a appris. On ne lui a pas juste laisser faire sans lui dire les enjeux de sa décision. Il a fait le lien entre son état malade et son choix. Sinon, comment aurait-il su que manger trop de chocolat donnait des maux de ventre si personne ne lui avait appris?
Ça lui arrive de vouloir manger trop de dessert (ou même trop d'oranges!!), mais on lui rappelle ce qui lui arrive lorsqu'il mange trop de quelque chose (le fameux lapin de chocolat) et il s'assagit lui-même. Mais pour être capable de faire cela, il avait tout d'abord fait un choix sous notre assistance et nos explications.

Bon, je vais m'arrêter, je sais à quel point je peux écrire beaucoup.
avatar
Manik

Messages : 414
Date d'inscription : 26/07/2011
Age : 30
Localisation : Laval

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommeil

Message par Legatia le Sam 12 Nov 2011, 22:49

Manik a écrit: La mère est très laxiste là-dessus et disons-le : égoïste. Les soirs de semaine, elle va veillé chez des amies avec ses enfants. Donc il ne peut pas dormir lorsqu'il est fatigué puisqu'il est en visite.

Donc, rien à voir avec le sujet: empêcher un enfant fatigué de dormir, on est très loin de la liberté...

Manik a écrit:Alors il a appris. On ne lui a pas juste laisser faire sans lui dire les enjeux de sa décision. Il a fait le lien entre son état malade et son choix. Sinon, comment aurait-il su que manger trop de chocolat donnait des maux de ventre si personne ne lui avait appris?

En en faisant l'expérience lui-même, il se serait bien rendu compte que manger du chocolat à s'en défoncer l'estomac, ça rend malade. Pas besoin de se le faire dire. C'est sûr que c'est pas mal plus désagréable comme façon d'apprendre et je ne dis pas nécessairement que c'est la bonne, mais c'est le genre de chose qu'on peut apprendre par soi-même. Je ne sais pas si j'ai mal lu ou si c'est une faute, mais je ne saisis pas tout à fait si vous l'avez laissé faire ou pas Wink
avatar
Legatia

Messages : 376
Date d'inscription : 12/09/2010
Age : 30
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommeil

Message par Manik le Dim 13 Nov 2011, 09:24

Legatia a écrit:
Manik a écrit: La mère est très laxiste là-dessus et disons-le : égoïste. Les soirs de semaine, elle va veillé chez des amies avec ses enfants. Donc il ne peut pas dormir lorsqu'il est fatigué puisqu'il est en visite.

Donc, rien à voir avec le sujet: empêcher un enfant fatigué de dormir, on est très loin de la liberté...

Ah bien, c'est sûr, c'est clair. Ce n'est pas de la liberté pour moi non plus.

Legatia a écrit:
Manik a écrit:Alors il a appris. On ne lui a pas juste laisser faire sans lui dire les enjeux de sa décision. Il a fait le lien entre son état malade et son choix. Sinon, comment aurait-il su que manger trop de chocolat donnait des maux de ventre si personne ne lui avait appris?

En en faisant l'expérience lui-même, il se serait bien rendu compte que manger du chocolat à s'en défoncer l'estomac, ça rend malade. Pas besoin de se le faire dire. C'est sûr que c'est pas mal plus désagréable comme façon d'apprendre et je ne dis pas nécessairement que c'est la bonne, mais c'est le genre de chose qu'on peut apprendre par soi-même. Je ne sais pas si j'ai mal lu ou si c'est une faute, mais je ne saisis pas tout à fait si vous l'avez laissé faire ou pas Wink

On l'a laissé faire, mais dans le cas de mon beau-fils, il n'aurait pas fait le lien entre le chocolat et le mal de ventre puisque son mal de ventre est venu un peu plus tard.
avatar
Manik

Messages : 414
Date d'inscription : 26/07/2011
Age : 30
Localisation : Laval

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommeil

Message par Invité le Lun 14 Nov 2011, 16:16

Merci de ton témoignage Manik, c'est bien enrichissant. Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommeil

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum